Isabelle

CE QUI M’A INSPIRÉE

Grâce à la conception et au suivi, pendant 18 ans, d’un jardin médicinal didactique de 2 Ha (Herba Sana) destiné aux visiteurs d’un laboratoire belge de phytothérapie, j’ai réalisé à quel point notre vision du monde des plantes médicinales était réductrice.

A quel point aussi, les remèdes à base de plantes offrent une approche incomplète : on soigne uniquement le corps physique avec des principes actifs, mais les plantes peuvent faire tellement mieux !

LA NATURE, MA MUSE

Les plantes médicinales sont bien plus que des molécules chimiques. Ce sont des sages. Elles vivent de la lumière et sont prêtes aussi à nous éclairer. Elles peuvent nous aider à retrouver le lien à notre propre nature et à en prendre soin, corps et âme.

A condition que nous commencions à les regarder autrement : d’abord pour qui elles sont, ensuite pour ce qu’elles font.

Isabelle, &MèreVeilleuse !

« Toutes nos expériences, les belles comme les pires, sont une occasion de créer , de relier et de nous épanouir ! » 

Diplômée universitaire en économie et gestion, je ne m’étais pas imaginée devenir une éducatrice à la santé globale par la sagesse des plantes médicinales, la connaissance de soi et le pouvoir de l’émerveillement.

Aujourd’hui, auteure d’un livre à succès qui relie herboristerie et naturopathie, je m’épanouis au « Jardin des Merveilles » où j’enseigne et pratique l’Herboristerie Alchimique, un concept innovant pour cultiver son épanouissement et sa santé, par la connaissance de soi.                                                                                    

Ma devise : « Ne jamais cesser de s’émerveiller, saisir le potentiel créateur de chaque instant !  » 

S’émerveiller signifie, se laisser inspirer et remercier quand la vie est belle. Et quand elle vient nous mettre au défi, se demander : elle est où la Merveille, la petite graine qui brille…, cachée dans cette « injustice », cette blessure, cette contrariété ou cette perte-là? »

 

Face à une épreuve qui démolit nos repères et parfois même les fondations de notre être, la tentation est grande de se refermer, de se renier, de souffler sur nos dernières braises et de donner raison à ceux qui croient en un autre feu… On peut choisir de se laisser complètement éteindre, ou de remettre du bois sur le feu de ce que l’on aime et de ce en quoi l’on croit, d’affirmer plus fort encore nos valeurs, notre véritable identité, et d’activer notre potentiel créateur !

Les rêves les plus essentiels viennent toujours nous chercher pour mesurer la force de notre désir à les voir se matérialiser ! S’ils sont tièdes, ils se font brûler. S’ils sont vibrants la Vie en fait des diamants ! 

En cette époque bouleversée qui met chacun au défi, je n’oublie pas que la vie nous veut libres, vivants, qu’elle nous rêve en grand. Même si cela nous fait traverser un moment de chaos où l’on perd nos repères, et l’idée de notre identité, comme la chenille qui devient papillon…

J’aime cette citation de J. M. Barrie (Peter Pan) :

« A chaque fois qu’un enfant dit qu’il ne croit pas aux fées, il y a quelque part une petite fée qui meurt ».   

Cela nous rappelle à quel point c’est en œuvrant, quoi qu’il arrive, pour ce que l’on aime et ce en quoi l’on croit, que l’on finit par y donner vie.                              Le voilà, je crois, le secret pour faire de sa vie une merveilleuse histoire, c’est-à-dire une vie ou l’on aura pu s’épanouir et rayonner.»                                             C’est cela que font les plantes médicinales : elles partent toujours de l’être, de ce qu’elles sont et de ce qui est à leur disposition. Quand quelque chose les contraint, elles transforment autant que possible, leurs limites en forces et créent des principes actifs guérisseurs pour elles et pour les autres.                                Ce sont des alchimistes et elles nous montrent la voie ! 

Là résident le pouvoir magique de chacun, la voie d’accès au Monde Merveilleux du Tout Possible, et c’est cela aujourd’hui que j’ai choisi d’enseigner. Par amour pour la Nature, la verte autant que l’humaine.

MON PARCOURS

Après des études universitaires en économie et gestion, j’ai entrepris une formation de chef d’entreprise en herboristerie (IFPME Liège – 1997), puis quelques années plus tard, en naturopathie (CENA Paris – 2008).
Au travers de mon parcours professionnel, j’ai eu bien des occasions de développer mes connaissances sur les plantes médicinales et sur la santé au naturel.

Depuis 1994, je travaille dans le secteur de la phytothérapie et l’aromathérapie. 

En Février 2001, Ortis m’a confié la conception de leur Jardin de la Santé, Herba Sana et la mise sur pied d’un Service Accueil Visiteurs.
Entre 2008 et 2013, j’ai également enseigné l’herboristerie combinée à la naturopathie à l’Académie de Phyto Compétence (APC), l’école de la santé des Laboratoires Ortis.

Partager mes connaissances sur la santé et l’herboristerie me tenant particulièrement à cœur, j’ai créé « Le Jardin des Merveilles » en 2013, dans le cadre d’une activité complémentaire.
J’y propose des consultations de naturopathie et depuis 2017, des ateliers selon mon concept d’Herboristerie Alchimique.

J’aime…

écouter les fleurs  – raconter des histoires – dessiner – prendre le temps – les cerises sur les gâteaux – imaginer – trouver le chemin sans GPS – l’amitié – les enfants – la musique – les épices dans l’assiette et dans la vie – mélanger les saveurs – être surprise – la lumière – aller à la maraude (Chuuut) – semer de la poésie comme Amélie Poulain – voyager – …

Formations & Parcours

Diplômée en Naturopathie (CENA Robert Masson – Paris – 2008)

Diplômée en Herboristerie (IFAPME – Liège – 1997)

Diplôme Complémentaire en Administration des Affaires (Ulg 1996)

Diplômée en Économie et Gestion (Ulg-1991)

Journaliste-Expert en Herboristerie – Rubrique phyto (BIOINFO puis BIOTEMPO – depuis 2003)

Scientific Trainer et conceptrice d’un parc médicinal didactique (Laboratoires Ortis (1994-2019)

Aromathérapie scientifique [D. Baudoux]
« La Sagesse commence dans l’Emerveillement. » Socrate
Isabelle Cornette
Herboriste - Naturopathe

MON ENFANCE – Le terreau dans lequel j’ai poussé…

La Nature m’accompagne depuis toujours. Ma mère adorait la marche au grand air, les fleurs, la vie en vert. Mon père, vétérinaire, m’emmenait souvent faire ses visites à domicile. J’adorais !  On sonnait à la porte d’inconnus et… Surprise ! Elle s’ouvrait sur des zoos animaliers autant qu’humains. Ca reste d’ailleurs un de mes grands fantasmes : oser sonner à des portes inconnues, apporter du gâteau et… Surprise ! Découvrir qui vit là, dans quelle histoire…
Mon grand-père était apiculteur à Marche-en-Famenne et avait un verger extraordinaire, garni de 300 rosiers par ma Mamy, une artiste au grand cœur, généreuse comme une pivoine, qui donnait des cours de solfège-chant-piano.
Elle faisait des vocalises, pendant que sa cuisine prenait feu. Quand elle vivait sa musique, le monde pouvait s’écrouler.
Ronde et coquette, elle faisait des kilos de gaufres à la cannelle tous les mercredis, pour les partager. Une gourmande de vie !
Mon autre grand-mère, d’origine germanophone, était aux antipodes : gymnastique tous les matins à 6H30, repas tous les jours à heure fixe, hyper équilibrés, coucher à 22 heures. Une vie réglée comme du papier à musique. Elle fréquentait les rares magasins Bio de l’époque et faisait des cures de santé 2 ou 3 fois par an à l’Institut Kneipp à Eupen. Derrière sa rigueur, elle aimait aussi rire, faire le grand écart avec l’obéissance et croquer dans les fruits défendus…
Tout cela pour dire combien mon enfance entourée de deux soeurs et d’un frère, de personnalités multiples et passionnantes, m’ont donné le goût des autres. Pas seulement l’amour pour la Nature, mais aussi celui de la nature qui s’exprime, ou parfois se cache, en chacun.
J’ai toujours adoré lire, et chaque personne est une histoire qui m’inspire, me fait voyager, m’ouvre sur d’autres façons d’être ou de voir. Plonger dans d’autres univers, ça multiplie une vie.
Merci à tous ceux qui m’ont déjà ouvert leurs portes.
Avis aux autres,… si vous aimez le gâteau, appelez-moi !